Ma vie de femme en construction

Retiens ce que la vie t'apprend, tout ce que nous endurons est une leçon nécessaire.

Je ne sais pas quel est ton mode de vie mais je suis en train de réfléchir à tout ce qui me frustre, tout ce dont je ne suis pas satisfaite.

Et je me rends compte que le mécontentement, l’insatisfaction, l’impatience que je ressens est une vraie contrariété pour moi.

Mais est ce que lorsqu’on plante un arbre lundi, mercredi on en mange déjà les fruits ?

Bien sûr que non.

Il y a des situations que je vis qui m’insupporte, des étapes que je traverse que j’aimerais voir passer aussi vite qu’elles se sont imposées dans ma vie.

Mais pour certains c’est plus fort qu’eux. On regarde toutes les 5 minutes ce qui se passe pour voir si y a de l’évolution. Pour ce qui est des choses pour lesquelles nous sommes impatients.

Pour ce qui est des épreuves, des moments difficiles, on voudrait les voir vite se terminer et retrouver le soleil de notre vie.

Cependant, au lieu de se plaindre des nuages, de la pluie et du vent …

Nous devons apprendre à faire avec et savoir ce que ces étapes de notre vie veulent nous apprendre.

Les personnes qui ont des enfants peuvent râler et s’entendre dire :

« Holala qu’est ce que j’aimerais que vous soyez plus grands pour être comme ci, comme ça, pour comprendre ci et ça, pour faire ci et ça »

Alors que nous devrions profiter de ces moments bien qu’il faille le reconnaître peuvent être difficiles à supporter.

Mais si nous apprenons à relativiser (ça peut paraître cliché mais ça reste tout de même une vérité) nous nous dirions que quelqu’un quelque part aimerait entendre ces rires, ces pleurs, ces voix d’enfants.

Malheureusement, les circonstances de la vie font que soit ils n’ont jamais pu concevoir et fonder une famille ou (plus tragiquement) pleurent la disparition du fruit de leurs entrailles.

Ou bien, se plaindre de son conjoint parce qu’il ronfle, est comme ci, comme ça … quelqu’un quelque part donnerait ce qu’il a pour ne plus dormir seul(e), ne plus être faire les courses seul, ne plus monter les meubles seul…

Bref je suis un peu limitée dans les exemples mais vous pouvez compléter selon vos idées … 😥

C’est vrai que c’est pas facile d’allier tel et tel domaine de nos vies et de conjuguer avec les hauts et les bas que cela demande.

Demandons-nous comment et qu’est ce que nous serions sans ces enfants ? Sans ce partenaire ? Sans ceci ou cela dont on se plaint.

Comment et qu’est ce qu’on serait si on n’avait pas eu la patience de traverser le désert et de, finalement, tomber sur un oasis et si nous n’avions pas appris tout ce qu’il a apprendre et prendre dans la fournaise de la douleur qu’on a vécu ?

Dans le mal que l’on peut vivre, il y a du bien à en tirer.

J’aime le passage biblique qui dit que du fort il pouvait en sortir du doux. Car dans le lion vaincu par Samson, du miel se trouvait à l’intérieur.

Pour dire que de la dureté du moment que tu vis, tu en ressortiras grandit

Que cette finalité adoucisse ton cœur et t’aide à être dans le contentement, la satisfaction, la patience …

Pleure aujourd’hui, souris demain.

Ta force est dans la patience et dans la capacité à supporter ce qui te paraît insupportable.

Ne cherche pas la force dehors parce qu’elle est en toi.

Je t’embrasse bien fort et t’encourage à ne plus te lamenter.

Constructivement votre … 🤎💋

Ps : est-ce que j’ai besoin de te demander de partager si tu penses que cet article pourrait aider quelqu’un ? 🤔 ou tu as déjà envisagé de le faire ? Dans tous les cas merci de m’avoir lu. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Ce blog te plaît ? Et si tu t'abonnais ?